Bali-ile.fr

L'île de Bali
Bali - Indonésie Bali - Indonésie Bali - Indonésie
  1. Bali
  2. Traditions balinaises

Les traditions balinaises

A Bali, les fêtes s'enchaînent et il est courant de tomber sur une procession en se baladant sur l'île. La culture balinaise tourne autour de l'hindouisme et la vie est organisée autour des fêtes : naissance, limage des dents (lors du passage des enfants dans le monde adulte), mariage, crémation... A cela, s'ajoutent les jours fériés, généralement religieux. Lors de la pleine lune, les festivités augmentent. En tant que touriste, il est important de respecter les traditions et, en échange, les balinais partageront avec plaisir leurs croyances. On pourra alors découvrir les nombreuses "curiosités locales" qui participent au charme de Bali.

Croyances

L'île de Bali est une exception en Indonésie puisque, sur l'île, c'est la religion hindoue qui domine, alors que 88% de la population indonésienne est de confession musulmane.

La religion hindou balinaise reprend les divinités de l'hindouisme d'Inde et en ajoute d'autres "locales". Les cérémonies religieuses sont magnifiées par les tenues vestimentaires traditionnelles qui ajoutent beaucoup de charme aux cérémonies et même à la vie de tous les jours. Les balinais sont si croyants, que leurs habitations contiennent chacune un temple, du moins, y aura-t-il au moins un autel dédié aux dieux. Les rituels sont nombreux ; par exemple, tous les jours (en général tôt le matin), les habitants offrent des présents aux divinités devant leur maison, leur commerce etc.. Ces offrandes sont déposées devant les portes, afin de protéger le lieu, tandis que celles posées sur les autels, sont pour les prières. Prenez garde à ne pas les piétiner ! Les plus petites offrandes sont composées d'une petite barquette contenant des grains de riz posés sur une feuille de banane et sur un lit de pétales de fleurs. Pour les plus grandes occasions, les offrandes sont de grands paniers remplis de fruits, légumes, viandes et autres victuailles. Au hasard de la route, il est courant de croiser des cortèges religieux. Les balinais et balinaises sont alors vêtus de leurs magnifiques costumes traditionnels riches en couleurs : des sarongs colorés pour les hommes (une sorte de paréo) tandis que les femmes sont parées de superbes chemisiers de dentelle aux couleurs vives, des paniers d'offrandes remplis de fleurs et de fruits étant posés en équilibre sur leur tête.

Tout au long de l'année, de nombreuses fêtes religieuses, liées aux croyances, sont célébrées. Elles sont souvent accompagnées de musique et de danse. Durant les cérémonies, les pouvoirs magiques sont largement représentés, ainsi que la transe qui permet aux personnes de communiquer avec les dieux et les démons. Les touristes pourront parfois assister à ces cérémonie étranges mais, pour faire plus simple, ils pourront se rabattre sur des cérémonie-spectacles, que l'on trouvera partout à Bali et tout particulièrement à Ubud. D'ailleurs certains grands hôtels organisent leurs propres spectacles.

Musiques

La musique accompagne les cérémonies religieuses, le Métallophone étant l'instrument le plus représenté. Il s'agit d'une sorte de xylophone, fait de lamelles d'acier frappées par des marteaux d'acier. Selon la taille du Métallophone, le son produit peut être plus ou moins fort. C'est très impressionnant à voir : les musiciens, munis de leurs marteaux, frappent d'une main les lames d'aciers, en régulant, de l'autre main, les vibrations des lames. Parmi les autres instruments présents dans ces "orchestres", il y a le Gong, le Kendang (tambour), le Sulings (flûte droite), le Rebab (sorte de violon), le Gambang (xylophone) et le Rindik (xylophone de bambous). Cet ensemble instrumental traditionnel s'appelle un Gamelan (également appelé Gong). En général, les musiciens sont des hommes.

Danses

Les orchestres (Gamelan) sont souvent accompagnés de danseurs et danseuses. Les danses reprennent les histoires des dieux et des démons, liées aux croyances balinaises. Les musiques et les danses deviennent alors de véritables spectacles très prisés de la population locale mais également des touristes.

Spectacles balinais

Certaines croyances liées à la religion balinaise (dieux, démons, mythes, légendes...) sont reprises sous la forme de théâtres balinais. Ces théâtres sont un mélange de musique, de chants et de danses. Pour les touristes, c'est l'occasion de découvrir une petite partie de la culture balinaise. Ce type de spectacle est parfois organisé par une ville ou encore par un hôtel... C'est dans la ville d'Ubud que l'on trouvera le plus de représentations. Attention aux oreilles, car le son peut être très fort selon le type de spectacle. Il faut éviter les spectacles qui se déroulent dans une salle en raison du son très fort qui peut résonner dans la salle ! Attention également aux jeunes enfants, car certaines scènes peuvent leur faire peur !

Voici 6 exemples de spectacles qui peuvent être découverts à Bali :

Legong

Le Legong est un spectacle de danses balinaises. Maquillés, revêtus de costumes hauts en couleurs et parés de nombreux bijoux en or, les personnages dansent sur de la musique balinaise jouée par un orchestre (le Gamelan) constitué d'une dizaine d'hommes. Au son des percussions, les danseuses bougent de façon très précise et avec beaucoup de grâce et d'harmonie, leurs mains, leurs doigts, leurs pieds ainsi que leurs yeux. Le spectacle raconte l'histoire d'un roi qui séquestre une jeune fille qui sera libérée par son frère qui est prince.

Baris

La danse du Baris est interprétée par un seul personnage revêtu d'un costume hautement décoré et coiffé d'un chapeau pointu. La prestation du Baris est impressionnante, avec ses mouvements précis des mains, des pieds, de la tête et des yeux. La musique est jouée par un Gamelan.

Barong

Ce spectacle reprend la cérémonie du Barong (ou danse du Kriss). Cette danse raconte l'histoire du Barong, une créature sacrée. Autour de la musique exécutée par un Gamelan, des personnes entrent en transe puis sont contrôlés par le Barong afin de tuer le démon Rangda. L'histoire ne se passe toutefois pas comme prévue, car le Rangda semble plus fort... Ce spectacle est très impressionnant car les danseurs utilisent des sabres (ou kriss) ; cela peut donc choquer les jeunes enfants.

Ramayana Ballet

Voilà un autre spectacle réunissant danse et musique, assez proche du Legong. Les danseurs sont maquillés et vêtus de costumes hauts en couleurs. La musique, jouée par un Gamelan, peut être parfois très forte ! La mise en scène raconte l'histoire du prince Rama et de son épouse Sita, et bien entendu, il y a un démon dans l'histoire (Marisha) ainsi qu'un méchant roi (Rahwana)...

Kecak Ramayana and Fire Dance

Le Kecak (prononcé "ketchak") est un spectacle de chants et de danses. Ici aussi, les danseurs sont maquillés et richement vêtus. Les chanteurs qui entourent les danseurs, émettent des sons et des cris, car dans ce spectacle, il n'y a aucun instrument de musique ! La scène qui s'y déroule raconte l'histoire du Prince Rama qui combat le démon Ravana pour délivrer sa femme Sita.

Shadow puppets

Il s'agit d'un spectacle réalisé à partir de l'ombre de marionnettes ! Accompagné de musique, le spectacle reprend des histoires de la mythologie hindoue.

Se déchausser

Pour entrer dans une une habitation privée, ou même un magasin privé, il est important de se déchausser et de marcher pied nu. On remarquera vite la rangée de tongs et de chaussures laissés devant ces lieux. Il y a plusieurs raisons à cela : l'hygiène, la politesse et la religion. Parfois, il sera toléré que la personne garde ses chaussures, mais c'est un privilège que l'on autorise par exemple dans un grand hôtel ou un magasin destiné aux touristes. Parfois, on vous prêtera des tongs d'intérieur.

Tenue pour visiter un temple

Pour visiter un temple, il est impératif de porter une tenue décente. Les épaules et les jambes doivent être couvertes. Porter un sarong est idéal pour couvrir les jambes. Le Sarong est un large tissu de couleur (comme un paréo) que l'on fixe autour de la taille. Parfois, le sarong est tout simplement obligatoire, ainsi que le Sash, une large ceinture que l'on serre autour de la taille. A l'entrée des temples les plus visités, on peut fréquemment louer ou acheter un sarong et un sash. Si vous comptez visiter de nombreux temples, il sera intéressant d'acheter cette tenue qui sera un beau souvenir à rapporter de Bali...

Accueil balinais

Les balinais sont accueillants ; ils prennent plaisir à accueillir des étrangers et aiment parler de leur culture. Ils adorent aussi poser des questions sur notre vie, notre famille, nos croyances. Pour nous touristes, il est important de les respecter et de respecter toutes leurs coutumes. Parler quelques mots d'indonésien ou de balinais sera un plus pour accélérer les premiers échanges (voir Langues). Avec l'augmentation du tourisme à Bali, l'accueil devient aujourd'hui plus anodin ou même parfois froid... L'attrait de l'argent y est certainement pour quelque chose... Certains balinais l'ont bien compris et peuvent être oppressants pour vous vendre quelque chose. Les chauffeurs de taxi ne manqueront pas de vous proposer leurs services, avec la question "transport?". Un "non" ferme ("tidak" en indonésien) devrait suffire à les éconduire.

Prénoms balinais

A Bali, il est de coutume de donner toujours le même prénom au premier enfant, puis un autre au deuxième enfant, etc.. Ainsi, de l'aîné au benjamin, les enfants porteront les mêmes prénoms d'une famille à l'autre ! Autrement dit, toute la population locale porte seulement 10 prénoms différents ! Pour les garçons, ce sera Wayan, Putu ou Gede pour le 1er, Made ou Kadek pour le 2e, Nyoman ou Komang pour le 3e, Ketut pour le 4e, puis on recommence à partir du 5e enfant... Pour les filles, Wayan, Putu ou Iluh pour la 1ère, Made, Madek ou Nengah pour la 2e, la suite est identique aux garçons. On pourra trouver Ni devant le prénom d'une fille ou I devant le prénom d'un garçon. Par exemple : "Ni Nyoman Liyer", signifiera que c'est une fille du prénom de Nyoman qui est le 3e enfant de la famille Liyer.